Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 
S'abonner à ce blog

Humeur

Alpine A 110, l'impossible filiation ?


A l'origine, le projet de la renaissance de la marque Alpine, portée à bout de bras par Carlos Tavarès, le N°2 du Groupe Renault à l'époque, avait pour objectif de donner une descendance à une firme que Renault avait éradiqué, sans état d'âme, vingt ans plus tôt.

rbrbVoir l'image en grand0 vote

rbrbVoir l'image en grand0 vote

Le premier "concept" issu du projet "renaissance" fut la A 110-50, une "supercar" radicale établie sur la base d'une Megane Trophy, habillée d'une peau de Dezir ....


Ce postulat de base avait, à notre humble avis, quelque chose de malsain, et d'utopique ! Malsain, dans la mesure ou Renault avait non seulement balayé Alpine d'un revers de main, en 1995, s'appuyant (non sans raison) sur un argument économique. Utopique, car redonner vie à un concept dont les jeunes générations (nous évoquons celles qui n'ont pas de rapport passionnelle avec l'histoire de l'automobile) ignorent tout, c'est l'obligation d'inventer un présent crédible à partir d'un passé révolu ou, pire encore, oublié.

rbrbVoir l'image en grand0 vote

Après une longue période de silence, le concept "Célébration 60" est présent aux 24 Heures du Mans 2015, et annonce clairement la future voiture de production ... sous forme d'une relecture malhabile de la berlinette historique !

Le projet d'une Alpine du XXIème siècle eut été légitime si, au lieu d' associer aux productions sportives de Renault le nom « Alpine » et, ainsi, lui conserver une légitimité, en même temps qu'en assurer la notoriété, la firme au losange n'avait pas pêché par orgueuil, ignorant superbement une page de son histoire. En badgeant "Gordini" des voitures qui se situaient à mille lieues des engins auxquels cette appellation faisait référence (lorsqu'elle faisait référence !), l'ex-Régie avait pourtant fait la douloureuse expérience de la résurrection avortée, faute d'une once de vraisemblance !


rbrbVoir l'image en grand0 vote
Rétromobile 2014, on découvre ce spider aux proportions mégalomaniaques. Mais il s'agit uniquement d'une maquette de l'Alpine censément actrice d'un jeu vidéo ....

L'annonce du retour de l'Alpine est proclamé en 2012, et Renault évoque à ce propos une alliance avec la firme Caterham qui, alors, officie en "Formule 1" tout en continuant de fabriquer des répliques de Lotus Seven, ayant obtenu le feu vert officiel de Lotus pour jouer les prolongations. A partir d'une base commune, il y aura donc des Caterham et des Alpine, chaque constructeur conservant sa philosophie afin d'obtenir des produits différents. Renault communique peu sur la future Alpine, et pratiquement pas sur le divorce entre les deux entités, intervenu en 2014 .... Ceux qui connaissent le tempérament de Tony Fernandez, patron de Caterham, avaient d'ailleurs tiqué en apprenant ce mariage, qui ressemblait fort à celui de la carpe et du lapin.


rbrbVoir l'image en grand0 vote
Un anniversaire à fêter, celui du titre mondial des rallyes obtenu en 1973 par la berlinette (ici, Andruet-"Biche" au Monte-Carlo)


Tandis que l'on promène un premier "concept-car", baptisé A 110-50 et censé fêter le 50ème anniversaire du titre de Champion du Monde des Rallyes obtenu, en 1973, par la berlinette historique, toujours pas de véritable préfiguration du modèle de série dans les salons. Il est d'ailleurs bien spécifié que la A 110-50 n'annonce, en rien, l'Alpine à venir, et pour cause: créé à partir d'une base de Megane Trophy (moteur V6 de 500 chevaux !) et d'une carrosserie en carbone empruntée au "concept" Dezir, l'engin évoque d'emblée la "supercar" que ne veux (ou ne peut ?) pas être le produit définitif. On doit aussi s'apercevoir, du côté de Billancourt, que le nom "Alpine" ne rencontre pas beaucoup d'écho dans le grand public, et moins encore au plan international.


rbrbVoir l'image en grand0 vote


rbrbVoir l'image en grand0 vote


D'abord élaborée sur l'intégralité d'une Oreca 05, puis sur le modèle 07 fermé
(ici), l'Alpine A 460 qui s'impose au Mans dans un anonymat que les quelques médias qui célèbrent le "retour victorieux, 38 ans après" n'arriveront guère à compenser, ne doit rien à Renault. Sauf la décoration ....


C'est ce qui explique le "retour à la compétition", qui fera l'objet d'un effet d'annonce appuyé, tout en se gardant bien d'en préciser les conditions réelles ! Il n'y a, dans la pseudo-Alpine A 460 alignée en LMP2, pas une once de composante "maison", la barquette étant une Oreca 05 (puis 07) managée par l'équipe Signatech, et simplement rebaptisée. Au reste, les résultats acquits par l'engin ne risquent guère de faire, comme on dit, le "buzz", dans une compétition (le Championnat du Monde d'Endurance) peu médiatisée, de laquelle n'émergent que Audi, Porsche et Toyota, et qu'écrase totalement la course des "24 Heures du Mans", la seule qui importe aux yeux des médias mondiaux, et dont le vainqueur au classement général tire l'unique bénéfice .... Bref, la quête d'image fait long feu, alors que pour un produit tel que la future Alpine, la notoriété reste un élément essentiel de survie.


rbrbVoir l'image en grand0 vote


rbrbVoir l'image en grand0 vote

Le concept "Vision", que l'on dit proche de la version définitive, confirme la volonté de Renault de jouer la carte néo-rétro, avec un engin censé évoquer, au plus près, la A 110 historique

Du côté de Dieppe, où fonctionne toujours l'usine historique, depuis longtemps dévolue aux productions signées "Renault Sport", on commence à murmurer que la barque Alpine a bien du mal à prendre la mer. D'ou l'assurance donnée d'une fabrication de la Clio RS jusqu'en 2018, et le bruissement de nouvelles plus ou moins encourageantes, telle la mise en place d'une ligne de montage réservée à des voitures électriques, fabriquées en collaboration avec Bolloré. Autant d'informations et de contre-informations qui ne peuvent qu'alimenter le moulin des "alpinosceptiques". La nouvelle du départ de Carlos Tavarès vers la présidence de P.S.A. est, elle, bien réelle, et ne plaide guère en faveur du projet. Pourtant, en juin 2015, voici que débarque à l'occasion des "24 Heures du Mans" un second "concept-car", cette fois présenté comme une ébauche avancée de l'Alpine à venir. La voiture est baptisé "Célébration 60". Pour évoquer quoi, au juste ? En 1985, le seul événement marquant de l'histoire des "Renault en gros Alpine en tout petit" est l'apparition de la carrosserie revue et corrigée de la A 310, qui devient V6 GT et V6 Turbo. Bon .... Va pour "Celebration 60". Grosse déception, chez ceux qui attendaient une voiture innovante, à tout le moins décalée. Même en faisant abstraction des parures orange vif destinées à faire écho aux couleurs du proto Oreca, et des jantes trop grandes qui font ressortir le côté étriqué de l'engin, on ne peut guère s'enflammer devant cette relecture néo-rétro de la A 110. Pourtant, c'est dit: le prototype "Vision" qui succède à cette "Célébration" est, bel et bien, une évocation sans génie de la berlinette ! Et la voiture enfin officiellement présentée début mars 2017, à Genève, reprend totalement cette silhouette qui, dès lors, justifie une appellation elle aussi tirée par les cheveux. La nouvelle Alpine se nomme A 110 .... Il est clair que, ce faisant, les services du marketing ont pensé à Porsche, ou plutôt à une Porsche, la 911. Laquelle n'a pas changé de patronyme depuis 1962, et conservé une apparence qui en fait, modèle après modèle, une sorte de phoenix à la sauce automobile ! Seulement voilà, n'en déplaise à Renault, l'Alpine A 110 de 1963 (présentation au Salon de Paris 1962) a tiré sa révérence fin 1977. Le parallèle s'arrête, hélas, à ce point précis, et le possesseur de deux de ces pourvoyeuses de rêve, de sensations fortes et de coups de colère épiques en est le premier navré !


rbrbVoir l'image en grand1 vote

rbrbVoir l'image en grand1 vote


Genève, mars 2017. C'est fait ... Non seulement la voiture conserve son "look" évoquant la A 110 originelle, mais en prime, elle est sans vergogne officiellement baptisée ... A 110 ! Bien des années auparavant, un amateur avait imaginé sa propre conception d'une berlinette moderne. Troublante ressemblance, non ?

Il paraît que les 1955 voitures numérotées constituant la série spéciale inaugurale ont trouvé preneurs en quelques jours. Pourquoi pas ? Le "plan-produit", qui prévoit 3000 unités construites dans l'année, et parle d'une livraison à partir de l'automne prochain, voire début 2018, semble moins enthousiaste. Ou plus prudent. Et comme la mode est ailleurs, aux antipodes exacts d'une GT vivante et politiquement incorrecte, on parle déjà d'un SUV badgé Alpine. Là, pour le coup, Alpine va battre Porsche à platte-couture, les allemands ayant mis des décennies à franchir le pas ....

René B.
Photos: collection de l'auteur, D.R.




rbrbVoir l'image en grand0 vote

Ce projet privé, vieux d'une bonne dizaine d'années, aura utilement inspiré les designers d'aujourd'hui. Une A 120 (par exemple) comme ça, c'était jouable !


rbrbVoir l'image en grand0 vote



Celui-ci, également du à un groupe de passionnés, avait de la gueule, non ?


NB Il n'est peut-être pas inutile, en conclusion, de rappeler le projet de renaissance de la marque MG, induit au début des années 2000 par les propriétaires actuels de MG-Rover. Lesquels sont chinois, ce qui est leur droit, donc pragmatiques dès lors qu'il s'agit de gagner des sous .... Pas plus bêtes que d'autres, nos chinois se sont dit: " MG a vendu plus de deux million et demi (ndr: eh oui !) de petits roadsters sportifs et sympas, dont les deux tiers aux Etats-Unis, où il y en a encore des dizaines de milliers en circulation, et où la marque est culte. Donc, on va concevoir un petit truc, genre Mazda MX5, pas cher et rigolo, et on va en vendre à la louche ....". Mais comme ils sont chinois, donc pragmatiques, etc ... voir plus haut, ils ont fait une étude de marché très poussée. Et le résultat, c'est qu'ils ont remballé leur projet, parce que les propriétaires de MG n'achèteraient pas un succédané (mais volontiers une ... Mazda MX5), et les autres, idem. Moi, je dis ça, je dis rien.


rb)rb)Voir l'image en grand0 vote


rbrbVoir l'image en grand0 vote

Aux USA, les MG TC, TD et MGA sont mythiques. Et, manifestement, entendent bien le rester ....
Les derniers commentaires
Farfadet 86
20 mars 2017 à 11h23
 
Bonjour Nenelechampenois.

De toute façon, ce qui est du passé et y a figuré avec brio c'est toujours difficile, le ramenant au présent 40 ans plus tard, d'en faire miroiter avec éclat, les mille-et-une facettes de son histoire.
Une autre époque a métamorphosé  le sujet ou l'objet. N'en demeurent que des singularités soulignées d'artifices.
Le nom, l’appellation peuvent bien demeurer...
Nous qui aussi vieillissons ne pouvons restituer physiquement et apparemment donc ce qui tenait à notre aspect plus reluisant de notre jeunesse ... j'en sais quelque chose ayant 73 printemps ce jour ...

Par contre pour un objet stylistique et stylisé  on peut bien remettre la belle au goût du jour...
Le néo-rétro c'est tendance aujourd'hui....

J'aimais bien l'Apine A 110 et j'ajouterai en conclusion que j'en ai vu Celle d'Andruet  la seule fois où j'ai assisté au Rallye de Monte-Carlo. C'était en pleine nuit, au cours de l'hiver 1973 au Col du Rousset dans le Vercors au-dessus de Die (26)

et cette adorable berlinette , j'en possède une dans ma vitrine de modèle réduit.

Bonne journée l'Ami.
Message modifié le 20 mars 2017 à 15h50
A propos
Nenelechampenois

Bienvenue sur le blog de

Nenelechampenois

Voir son profil

Mes coups de cœur, mes coups de sang ....

Catégories
Les commentaires récents

 
Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.