Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
S'abonner à ce blog

Suite de la visite de la casse abandonnée, je m'étais arrêté sur ce duo 4L/Rhytmo, plongé dans une profonde discutions, le nez dans les ronces.
DSC00965sVoir l'image en grand2 votes

DSC00966sVoir l'image en grand1 vote
Je m'en vais à quelques mètres seulement pour tomber sur cette vieille 4CV, dont il ne reste plus qu'une carcasse.

DSC00967sVoir l'image en grand0 vote
Au moins, on pourra dire qu'elle aura tout donnée, car ne rouille dans ca terrain que le squelette rouge de la petite puce.

DSC00970sDSC00970sVoir l'image en grand1 vote
Un tour à l'intérieur, vide, la végétation investit tout doucement les lieux.

DSC00971sVoir l'image en grand1 vote
Quand à l'avant, difficile de l'approcher, beaucoup d'arbustes bloquent le passage, devenus les seuls maîtres des lieux, tandis que le museau d l'auto, impuissants, disparaît sous une épaisse masse de lierre.

DSC00972sVoir l'image en grand1 vote
Echouée juste derrière la 4CV, une 402 pick-up, ou fourgonnette s'enfonce tout doucement dans le sol, prisonnière, les roues cerclées de lierre.

DSC00968sVoir l'image en grand2 votes
La grosse carcasse, donnant l'impression d'un squelette de dinosaure, vide et creux, déformé par le temps, doit âtre, sans doutes, une des doyennes de la casse.

DSC00969sVoir l'image en grand3 votes
Une dernière photo de groupe de ces deux vieilles autos à la retraite depuis des lustres.

DSC00986sVoir l'image en grand1 vote

DSC00974sVoir l'image en grand1 vote
Beaucoup plus jeune, les pieds dans la boue, le capot et la porte violement arrachés et tordus, une Renault 30 qui semble avoir été victime des flammes.

DSC00975sVoir l'image en grand1 vote
Vandalisme, vol ? Ou peut-être la voiture a rejoint le terrain après avoir été totalement carbonisée.

DSC00976sVoir l'image en grand1 vote
Toujours est-il que maintenant, la rouille s'étant chargée de recouvrir la tôle mise à nu, l'épave est des plus remarquables, épargnée en partie de la progression de la végétation.
DSC00978sVoir l'image en grand3 votes
L'intérieur de la voiture est aussi chaotique que l'extérieur, le ta de bord ayant disparu, le volant et les banquettes transformées en fines formes squelettiques, de la même couleur de rouille que le reste de l'auto.

DSC00977sVoir l'image en grand0 vote

DSC00979sVoir l'image en grand1 vote
Les chromes et les caoutchoucs du pare-chocs ont miraculeusement échappé à l'incendie, ainsi que le bout du museau de la R30, contrastant ainsi avec la carrosserie couleur de rouille.

DSC00980dVoir l'image en grand1 vote

DSC00981sVoir l'image en grand1 vote

DSC00982sVoir l'image en grand0 vote
Un graph' sur le capot et la portière nous rappelle que la casse n'est pas si loin de la ville, et que nous ne sommes par conséquent pas les seuls visiteurs de cet endroit, mais que pas tous n'ont un réel intérêt pour ces belles endormies.

DSC00983sVoir l'image en grand1 vote
Laissons à présent la grande brûlée de reposer dans son petit marais.

DSC00984sVoir l'image en grand1 vote

DSC00985sVoir l'image en grand1 vote
Un dernier tour de cet endroit de la casse avant de continuer l'exploration, mais les autres voitures ne seront, hélas, mas aussi accessibles que celles-ci, mais seront par conséquent vierges de tout vandalisme et peu atteintes par le pillage.

Scène assez courante pour tout chasseur d'épave qu'est la vieille 4L remisée au fond de la ferme... C'est le voisin d celle-ci qui me l'avais indiquée, aussi, suis-je allé y jeter un coup d'oeuil.
Elle n'est pas à vendre, voila ce que me dit le fermier quand je lui demandes de l'approcher, de toutes façons, je ne comptais pas l'acheter...
P1200083Voir l'image en grand0 vote
Alors pourquoi stagne-t-elle ainsi sous son arbre, les pieds dans la boue? Sans doutes en attente d'une éventuelle remise en route, ou gardée ici "au cas où" elle pourrais resservir, jusqu'au moment où il sera trop tard pour elle, et ne pourra plus servir que de poulailler ou de rangement d'outils.

P1200084qVoir l'image en grand0 vote
Pourtant, celle-ci se présente encore bien, elle doit rouiller ici depuis un an environ, complète et peut-être même tournante.

P1200085Voir l'image en grand0 vote
Le mieux à espérer serais qu'elle reçoive en effet une restauration, ou une simple remise en route, vu que son état le permet, et qu'elle ne finisse pas ainsi comme le vieux tracteur d'en face, qui lui, stagne depuis bien plu longtemps.

P1200087Voir l'image en grand0 vote

P1200086Voir l'image en grand0 vote
Il est temps de laisser la petite fourgonnette sous son arbre, en espérant bientôt la recroiser sur les routes...

P1200088Voir l'image en grand0 vote

Le village d'O, c'était un grand squat, durant près d'un an, dans un petit lotissement à l'abandon depuis des lustres. Une fois les habitants clandestins partis, le village retrouve son silence, mais pas pour longtemps, puisque de grosses machines et des ouvriers commencent à labourer le sol et à faire tomber des pans de mur, démolition ou réhabilitation? Il est vrai que beaucoup de gens se questionnaient sur le devenir de ce lotissement désert, oublié en pleine ville.
Le lotissement se compose de trois pavillons, un terrain de basket et une grande maison, plus ancienne que les autres.

Rendus dans la grande maison, totalement vide.
DSC03292sVoir l'image en grand0 vote
Les travaux semblent avoir débuté depuis peu, quelques inscriptions sur les murs subsistent néanmoins...

DSC03293sVoir l'image en grand0 vote
Surtout dans une pièce où tous les murs en sont recouverts, partout autour de nous, des mots et des desseins laissés par les anciens squatteurs.

DSC03300sVoir l'image en grand0 vote

DSC03298sVoir l'image en grand0 vote

DSC03296sVoir l'image en grand0 vote
Les combles sont tout aussi vides, le toit percé laisse l'eau s'infiltrer dans les planchers, si rien ne se fait, la maison sera condamnée...

DSC03301sVoir l'image en grand0 vote
Nous quittons la première maison, qui garde une certaine allure, assez sinistre, vue de l'extérieur, malgré l'ancienne tentative de travaux, visiblement avortée, et les nouveaux qui débutent à peine.

DSC03303sVoir l'image en grand0 vote
Direction maintenant au premier pavillon, qui semble lui aussi avoir été victime du temps et des machines.

DSC03307sVoir l'image en grand0 vote

DSC03304sVoir l'image en grand0 vote
Là aussi, un intérieur vide, quelques mots laissés sur les vieilles tapisseries, des pans de murs et de plafonds écroulés...

DSC03305sVoir l'image en grand0 vote

DSC03306sVoir l'image en grand0 vote
Le deuxième pavillon est jouxté au premier, dedans, le même type de spectacle.

DSC03308sVoir l'image en grand0 vote

DSC03309sVoir l'image en grand0 vote

DSC03311sVoir l'image en grand0 vote

La partie de devant, face à la rue, pour l'instant encore préservée, avec encore sa porte et sa fenêtre condamnée.

DSC03312sVoir l'image en grand0 vote
Nous laissons derrière nous les deux maisonnettes, pour à présent passer à la dernière, au fond du terrain.

DSC03313sVoir l'image en grand0 vote
Même ambiance, de nouveau, une fois rendus à l'intérieur, des vieilles tapisseries, des pièces vides, des murs et des portes détruites...

DSC03314sVoir l'image en grand0 vote

DSC03315sVoir l'image en grand0 vote
Une fois la visite achevée, il est temps de quitter le lieux, nous aurons au moins pu le voir avant qu'il soit totalement réhabilité, ou même rasé pour laisser place à une résidence comme il y en a énormément dans la quartier.
Un dernier au revoir à la vieille maison, une des plus vieille du quartier.

DSC03316sVoir l'image en grand0 vote

DSC03317sVoir l'image en grand0 vote

DSC03318sVoir l'image en grand0 vote

Il attend, garé dans l'allée de la ferme, en regardant face à la route, attendant de repartir.
DSC01172sVoir l'image en grand1 vote
Mais le bleu de sa carrosserie disparaissant sous la mousse et la rouille, le J5 n'a visiblement plus repris la route, se situant pourtant à 30 centimètres de lui, depuis de longues années.

DSC01173sVoir l'image en grand1 vote

DSC01174sVoir l'image en grand0 vote
Sans doutes une panne l'aura immobilisé, alors qu'il se trouvait ici, puis n'y bougera plus.

DSC01175sVoir l'image en grand1 vote
Coincé entre les ronces et la maison, le destin du van semble scellé, il devra passer encore de longues années, pourquoi pas des décennies, garé ici, pendant que la rouille lui perfore sa carrosserie et que les ronces tentent de le recouvrir, pour finalement repartir d'ici, sans doutes à l'arrière d'un camion...

DSC01176sVoir l'image en grand0 vote
Un dernier regard au fourgon, le laissant dormir au bord de la route, attendant toujours le jour où il la reprendra.

Au fond d'une cour de ferme, bien calées derrière le verger et le poulailler, deux petites AXs semblent avoir pris leurs retraite depuis quelques temps déjà..
DSC01161sVoir l'image en grand0 vote
si l'une d'elle est assez amochée et emble avoir été victime d'un choc, l'autre petite Citroën est complète, visiblement en bon état, comme si elle était garée là pour repartir le lendemain.

DSC01162sVoir l'image en grand0 vote

DSC01163sVoir l'image en grand0 vote
Mais visiblement ce ne sera pas le cas, les herbes folles qui recouvrent le terrain se chargent d'essayer de recouvrir la voiture.

DSC01164sVoir l'image en grand0 vote

DSC01165sVoir l'image en grand0 vote
A côté d'elle, de la même couleur et vivant le même destin, l'autre AX, accidentée.

DSC01166sVoir l'image en grand0 vote
Elle devait surement servir de banque de pièces pour sa sœur, du temps où elle roulait, puis, remplacée par une auto récente, l'a rejointe.

DSC01167sVoir l'image en grand0 vote

DSC01168sVoir l'image en grand0 vote
Combien de temps ces voitures resteront-elles ici ? Difficile à savoir si elles se trouvent ici de manière provisoire, le temps de récupérer quelques pièces avant d'appeler le garagiste du coin pour les débarrasser, où à long terme, au cas où elles pourraient resservir pour quelconque autre utilisation, gardées par nostalgie...

DSC01169sVoir l'image en grand0 vote
La deuxième solution serais la plus enviables pour elles, sachant que beaucoup de voitures de cette époque partent à la presse à l'heure actuelle, et il ne serais pas impossible qu'elles restent ici, sachant que dans cette ferme rouillent deux autres autos, une 309 dans une autre cour, arrivée récemment et un vieux J5 qui coule des jours paisibles, depuis des années, entre les ronces et la maison.

DSC01171sVoir l'image en grand0 vote
A propos
moi751

Bienvenue sur le blog de

moi751

Voir son profil

La fin de vie des voitures, laissées pour mortes quelque-part où l'on ne s'en encombrerait pas, livrées à elles-mêmes le plus souvent dans l'indifférence générale, et ce pendant parfois des années...

Archives
Les commentaires récents

Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.