Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 
S'abonner à ce blog

Bucolique Rosalie !Bucolique Rosalie !Voir l'image en grand0 voteUne splendide gouache pour magnifier la nouvelle Citroën "Rosalie"


Des trois marques de constructeurs généralistes qui nous restent actuellement en France, Citroën est la plus jeune. La fabrication d'automobiles de cette marque remontant à l'année 1919, ça va bientôt faire 100 ans.
Après Peugeot, le plus ancien puis Renault déjà réputé depuis le début du XXe siècle pour ses nombreux types de véhicules s'étant illustré lors des grandes compétitions sur route ou bien au cours de la grand guerre avec ses fameux taxis de la Marne, le nouveau venu va très vite s'insérer dans la junte des constructeurs et se hisser parmi les grands.
En une quinzaine d'année la réputation des autos de la marque au double chevron est telle qu'elle emporte de bonne part de marché sur notre territoire et même à l'étranger...
Il faut dire que l'entreprenant et jovial André Citroën père de cette nouvelle entreprise ne manque pas d'imagination tant au niveau de production de ses ateliers et usine qu'à celui de la commercialisation. Futé et perspicace, cet homme bouillonnant et ingénieux sait s'inspirer des idées de la concurrence et en améliorer les performances. Citroën fait de l’innovation permanente la spécificité de ses autos et le label de la marque.

Une Berline séduisanteUne Berline séduisanteVoir l'image en grand0 vote

En 1933 au moment de la présentation de la Rosalie, Citroën, en à peine 15 années de fabrication, en est déjà à une troisième génération de véhicules allant des célèbres et robustes 10HP et 5HP, aux endurantes 8 - 10 - 15 CV sorties cette année là, passant par les increvables et aventureuses C4 et C6 des croisières noire et jaune...

Une auto populaire et bourgeoise...Une auto populaire et bourgeoise...Voir l'image en grand0 vote
Un encart publicitaire vantant les qualités d'agrément de conduite et de confort résultant de l'adoption du moteur flottant ( Brevet Chrysler)...


Les solutions techniques adoptées en grande série sont avant-gardistes, introduisant, sur chaque modèle, au gré des avancées : le châssis aux longerons et traverses à sections fermées en D, emboutis à la fois rigidifié et déformable grâce à l'adjonction d'une semelle plate, la carrosserie tout acier, le moteur flottant, les vitesses synchronisées et la roue libre. Une Citroën se doit d'être une voiture moderne, toujours tournée vers le futur... Cette empreinte établit de façon durable le sceau de la marque et la pérennise.


Du standing !...Du standing !...Voir l'image en grand0 vote

Bienvenue à bord !...Bienvenue à bord !...Voir l'image en grand0 voteRouler en Citroën pour le conducteur et ses passagers doit être une expérience exaltante !

Salon 1932 : première présentation - un public curieux et enthousiaste...Salon 1932 : première présentation - un public curieux et enthousiaste...Voir l'image en grand0 vote

C'est au Salon de Paris en 1932 que sont présentés les nouveaux modèles 8CV et 15CV. L'innovation par rapport aux C4 tient à sa carrosserie dite « mono-pièce », à sa boîte à deux vitesses synchronisés et à sa « roue libre » qui lui permet de se libérer de la motricité dans les descentes. (Attention plus de frein moteur !...)

Vitesse et endurance !...Vitesse et endurance !...Voir l'image en grand0 vote


Une réputation de fiabilité et de performances bien établie!...Une réputation de fiabilité et de performances bien établie!...Voir l'image en grand0 vote


Techniciens et pilotes ... elle ira loin, vite et bien !...Techniciens et pilotes ... elle ira loin, vite et bien !...Voir l'image en grand0 vote

Le nom de Rosalie a été adopté dès 1931 pour les modèles de compétitions établissant des records sur piste organisés et parrainés par la marque d'huile moteur Yacco. En effet ces modèles aux carrosseries spéciales plus légères et plus aérodynamiques sont désignées comme Petite Rosalie s'inspirant de la chanson à la mode ainsi titrée à cette même époque. D'abord utilisée dans ce contexte des voitures de records l’appellation va s'étendre à toute la gamme des nouvelles Citroën en 1933 et 34, la nouvelle petite 8CV battant de nouveaux records.


L'expérience, ici, bien chevronnée ...L'expérience, ici, bien chevronnée ...Voir l'image en grand0 vote
Peu de temps après leur sortie, au cours de l'année 1933, les calandres des Citroën Rosalie s'ornent du double chevron, innovant cette disposition qui demeurera longtemps tout à fait identitaire de la marque. Un emblème fort que toute la génération des Traction qui succédera à la Rosalie, arborera avec panache.



Avenante et Bellissime...Avenante et Bellissime...Voir l'image en grand0 vote
Une proue imposante au dessin sobre et chic, immédiatement identifiable



Caractéristiques techniques des Rosalies 8 CV 10 CV 15 CV



Conventionnel et éprouvé ...Conventionnel et éprouvé ...Voir l'image en grand0 voteDe la mesure et du poids en harmonie ...De la mesure et du poids en harmonie ...Voir l'image en grand0 vote




Intérieur bien accueillant pour faire bonne route ...Intérieur bien accueillant pour faire bonne route ...Voir l'image en grand0 vote
L'intérieur luxueux de la 15CV

Remarquez que l'ouverture des portières se fait à battants opposés...

à cette époque, gravissant le marche-pied, "on montait en voiture" et, inversement , "on en descendait"...


Des airs de Traction ...Des airs de Traction ...Voir l'image en grand0 vote

Un cabriolet très Classe !...


De quoi personnaliser ses goûts...De quoi personnaliser ses goûts...Voir l'image en grand0 vote
Un riche panel de Carrosseries...


Il y a de la place !...Il y a de la place !...Voir l'image en grand0 vote
... auxquelles il faut ajouter cette limousine...


Elégance et harmonie ...Elégance et harmonie ...Voir l'image en grand0 vote

Chic et Charme à la Française !...


Une renommée internationale !...Une renommée internationale !...Voir l'image en grand0 vote

Rosalie à la courte carrière (1933 - 1938 / 38840 exemplaires commercialisés) mais tellement appréciée !... Surtout aux Pays-Bas !...

Vedette LavioletteVedette LavioletteVoir l'image en grand0 vote


Années 50… la terrible guerre est finie depuis 5 ans... en demeurent de nombreuses cicatrice et des ruines sinistres meurtrissant les paysages urbains...
Pourtant la vie a repris le dessus, on pense plus à demain qu'à hier... avoir une voiture pour se faciliter les voyages, gagner du temps dans ses déplacements, on y aspire fortement dans les chaumières !... Mais ça reste encore un rêve… Certains plus aisés, trouvent bien quelques guimbardes d'avant-guerre qu'ils achètent d'occasion parfois à coûts élevés...
Alors quand sortent des chaînes de Poissy les premières Vedette de Ford SAF, présentées en Octobre 1948 au Salon de Paris, devant prendre le relais de la Ford V8 - 472, c'est béa d'admiration que le grand public découvre cette belle voiture très inspirée par le style américain d'autant que ce modèle dérivé de la Mercury a été mis en étude dès 1941.
Il faut le dire, à cette époque après tant de privations et consécutivement à la venue des américains libérateurs et à leur installation dans des camps parcimonieux sur notre territoire, ils font référence en matière de joie de vivre, de confort et de décontraction. Alors, avec leurs voitures rutilantes de chromes, si imposantes par la taille, par leurs lignes élancées, par leurs courbes gracieuses et résolument modernes, face à nos berlines des années 30/40, encore très répandues sur nos routes, c'est le rêve américain qui prend toute sa place dans la société, elle aussi, en reconstruction.

Une ligne à l'américaine des années 40/50 type "fast-back"Une ligne à l'américaine des années 40/50 type "fast-back"Voir l'image en grand0 vote


C'est dans ce contexte que la Ford Vedette - une appellation flamboyante pour cette seule voiture à moteur V8 commercialisée à ce début des années 50 - prend sa place dans le paysage automobile français de cette époque . Heureux et rares sont les acquéreurs car elle coûte plutôt chère, surtout à ce moment où l'inflation se fait plutôt galopante.
Les premiers modèles sont affichés à 620 000 F en 1949 puis atteignent la somme conséquente de 845 000 F deux ans plus tard...
Il faut être riche, bourgeois ou haut fonctionnaire pour rouler en Vedette à cette époque là !

Contraste entre galbes métalliques et rusticité murale ...Contraste entre galbes métalliques et rusticité murale ...Voir l'image en grand0 vote


Mais la comparaison avec ses homologues américaines s'arrêtent là car la Ford Française de la firme SAF dont les usines sises à Poissy sont dirigées par Maurice Dollfus, elle, toute « Vedette » qu'elle soit, à l'inverse, ne fait pas rêver les Américains... la cause : son petit moteur V8 de 2.2 L 13 CV fiscaux développant seulement 66 CV dérivé des Matford d'avant guerre (Voir article la Matford de mon père)
En fait, l'habit jeune et moderne cache une mécanique certes fiable mais obsolète par rapport à ce que les « ricaines » d'Outre-Atlantique propose en matière de puissance et de performances .

Un petit V8 à la française sur un châssis croisillonnéUn petit V8 à la française sur un châssis croisillonnéVoir l'image en grand0 vote


La mécanique de notre Vedette la place en comparaison parmi le lot des Tractions SIX, la 15CV, Salmsom S 4- E, l'Hotchkiss 13 CV, et en matière de performances, si les vitesses maximums sont à peu près identiques, les accélérations créent nettement la différence.
Le vedette accélère énergiquement jusqu'à 80/90 km/h mais au-delà, la courbe s'infléchit et la voiture manifeste une certaine mollesse ; elle atteint les 100 km/h en 28 secondes ce qui la déclasse en comparaison de ses concurrentes plus véloces .
La consommation, selon le mode de conduite et le profil routier emprunté, varie entre 12,5 l et 15 l au 100 km... Ce n'est pas non plus un modèle d'économie en matière de carburant.
Un tableau de Bord classique qui comportera de plus en plus de boutons et tirettes de commandesUn tableau de Bord classique qui comportera de plus en plus de boutons et tirettes de commandesVoir l'image en grand0 vote


A son actif, il faut reconnaître, qu'en son temps, face aux modèles de série les plus courants, la Vedette était une référence en matière de confort de roulement grâce à la douceur des suspensions, un silence de fonctionnement exemplaire, des détails d'équipements plus recherchés, pour résumer, une onctuosité, une efficacité, une fiabilité que, pour prendre la route, notre brave et perspicace commissaire Laviolette aussi épicurien que méthodique, savait lui aussi, en son temps, apprécier...

Caractéristiques techniques.Caractéristiques techniques.Voir l'image en grand0 vote


Et ce grondement sourd au démarrage ou en reprise du moteur V8 est un bruit qu'on ne peut oublier !...

La Ford commeciale "Abeille"...La Ford commeciale "Abeille"...Voir l'image en grand0 vote

Ford "Abeille" une limousine utilitaire...Ford "Abeille" une limousine utilitaire...Voir l'image en grand0 vote


A propos de cette auto, j'ai toujours en mémoire cette anecdote remontant à mon enfance du temps où nous demeurions à Lesparre (Gironde) où mon père tenait un garage de réparation automobile. Ce devait être au cours de l’Été 1952... Voilà qu'en fouillant dans les caisses d'accessoires j'avais trouvé un compteur vitesse pour vélo. Avec la complicité de Michel C*. jeune apprenti de 15 ans que mon père avait pris sous sa coupe nous en avons équipé mon petit vélo d'alors... Allant aussitôt faire l'essai je sors du garage en trombe et fonce sur le Cours Général De Gaulle, tête baissée, les yeux rivés sur le compteur fixé à la fourche de ma bicyclette et entraîné par un élastique courroie depuis le moyeu de la roue avant... J'ai dû à peine faire cinquante mètres car d'un seul coup je fus stoppé par la Ford « Abeille » du quincaillier-armurier en stationnement au bord du trottoir. Tu parles d'une piqûre ! Quel choc !... J'ai fait un demi soleil par dessus le guidon pour embrasser violemment le haillon de la voiture. . J'en héritais une jolie bosse au front et des égratignures aux coudes et aux genoux. La roue avant de mon vélo fut bien sûr bien pliée à presque former un « 8 ». J'eus droit aux réprimandes des parents et le vélo fut mis un temps au clou... Conclusion la Ford c'est fort et résistant, car l'arrière de l'auto ne comportait pratiquement aucune marque suite à ce choc...


NB : * Quelques années plus tard, nous apprenions la mort de ce jeune homme alors soldat en Algérie, capturé par le FLN, torturé puis exécuté. Nous fumes très affectés par cette horrible nouvelle...


Première image publicitaire du catalogue - Modernité et Dynamisme.Première image publicitaire du catalogue - Modernité et Dynamisme.Voir l'image en grand0 vote
A propos
Farfadet 86

Bienvenue sur le blog de

Farfadet 86

Voir son profil

L'aventure automobile en sagas néo-rétro... L'Auto dans l'Histoire - Histoires d'autos... Les anciennes à l'honneur... Road-movies en récits-images comme si vous y étiez....

Les commentaires récents

 
Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.