Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
S'abonner à ce blog
miniadid » miniadid » Ces voitures qui ont une histoire ... (1)

Ces voitures qui ont une histoire ... (1)

Quand on parle de moteur à explosion ...

... Et de la voiture du Diable.



L'enfer des records ... Fiat SB 4 155.8 et NB 4 Eldridge "Mephistophélès"


Après sa victoire à Dieppe lors du Grand Prix de l'ACF 1907, Fiat est désormais reconnue internationalement dans le petit monde de la compétition. En 1908, la firme de Turin construit une formidable machine de Grand Prix, la SB4.

En raison de la course à l'armement constatée en 1907, avec des machines de plus de 15 litres de cylindrée et de 180 mm d'alésage, le règlement a limité ce dernier à 155 mm et la consommation à 30 litres aux 100 km. Les SB 4 100 HP engagées dans le GP de l'ACF ont dû abandonner sur panne ou casse mécanique.

La même année, sur l'autodrome de Brooklands tout neuf, un match-défi oppose une Napier pilotée par Edge et une Fiat spéciale de 200 h financée par un syndicat anglais. La NB 4 190.08 - avec un moteur dont la cylindrée est portée de 12 à 18 litres - tourne à 193 km/h de moyenne aux mains de Felice Nazzaro et bat la Napier.

Réservée à des matchs de courtes durées, cette formidable machine, surnommée "méphistophélès" par les anglais, est bientôt dépassée techniquement et ne reparaît sur la piste qu'en 1918.

http://mini.43.free.fr/divers/​fiat15.jpg

Acquise en 1921 par le pilote canadien John Duff, futur membre de l'équipe Bentley, son moteur est préparé et modernisé, avec de nouveaux pistons en aluminium, entre autres choses.

Mais le bloc de 2 cylindres arrière casse, il explose pendant la compétition emportant dans les airs le capot et de nombreuses pièces mécaniques,et le moteur est détruit. Cet évènement restera dans les annales du circuit Londonien ...


Duff vend alors la voiture à l'ingénieur-pilote Ernest Eldridge, qui va la préparer en vue de battre des records ...


De "Mephistopheles" à "Mefistofele" II

En 1923, entre les mains du pilote/ingénieur britannique, la Fiat ex-Méphistophélès a beaucoup changé.

Le châssis de 243 cm d'empattement a été porté à 345 cm et renforcé pour recevoir un formidable moteur déniché du côté des moteurs d'aviation, un Fiat A 12 bis, de 21.706 cm3 de cylindrée délivrant 320 ch à 1.800 tr/mn.
Un moteur conçu initialement pour équiper un bombardier lors de la Première Guerre mondiale.
Bloc et culasse en fonte, il pèse pas loin de 450 kg et est plutôt sophistiqué;
C’est un six cylindres en ligne composé de trois ensembles de deux cylindres équipés d’un arbre à cames unique. Chaque cylindre dispose de 4 soupapes d'admission commandées par culbuteurs, et l’alimentation se fait par 4 carburateurs Zenith. L’énorme moteur développe une puissance maxi de 320 cv à 1800 t/mn c'est-à-dire une puissance spécifique de 15 cv par litre !..

A titre de comparaison une Porche 911 Carrera fait aujourd’hui 96 cv par litre ...

L'extension du châssis a été dictée par la nécessité de rapprocher le groupe le plus long du centre de l'empattement afin de mieux répartir la masse sur les deux essieux. C'est un bus Londonien réformé qui fournira les pièces nécessaires !!!
La capacité en eau a été portée à 40 litres.
La boîte à 4 rapports a été conservée, mais sans la marche arrière, ainsi que le transmission par chaîne.
Les freins n'agissent que sur les tambours des roues arrière.
La carrosserie est nouvelle, plus lisse et plus basse, avec une pointe arrière qui annonce le style de la pointe des Bugatti 35.

Au cours de la saison 1923, la Fiat Eldridge se fait remarquer sur l'autodrome de Brooklands, mais sa masse et son inertie la rendent dangereuse.
Elle est conçue pour battre des records en ligne droite et elle va le démontrer l'année suivante lors d'un match mémorable.

Ce sont, dans les normes des voitures de course de l’époque, les roues arrière qui sont motrices et la transmission est faite par des chaines implantée de chaque côté du châssis. Les essieux sont rigides et équipés de ressorts à lames. Comme la voiture est construite pour battre des records de vitesse les freins ont été dimensionnés au minimum : freins à tambour uniquement sur l’arrière !

Construite dans un petit garage à Londres la voiture aura une mise au point assez difficile.
Il n’est pas simple de domestiquer une telle puissance !
Quant aux vitesses obtenues elles sont également stupéfiantes : En octobre 1923 à Brooklands, E.A.D. Eldridge pulvérise le record de vitesse sur le demi-mile départ arrêté. Il bat record du monde en couvrant la distance en 23,17 secondes, soit à la vitesse moyenne de 77.68 miles à l'heure, les 200 km/ heure sont presque atteints.


http://megadeluxe.com/wp-conte​nt/uploads/2012/09/pears.jpg
Au début de l’année suivante la Fiat dépasse les 200 km/h à Brooklands. Elle surpasse tous ses rivaux en Grande Bretagne.

Photo5280Voir l'image en grand1 vote
Photo5279Voir l'image en grand1 vote
Photo5278Voir l'image en grand1 vote
Photo5277Voir l'image en grand1 vote
Photo5276Voir l'image en grand1 vote
Photo5275Voir l'image en grand0 vote

1923 Fiat 'Mephitopheles' Elridge, Brooklands 1923 speed record (77.68 mph) [ Brumm, R014 ]


... C’est alors qu’Ernest Eldrige jette son dévolu sur un record de vitesse terrestre qui se déroule à Arpajon, au sud ouest de Paris...

"Mefistofele"

Au début des années 20, la Route Nationale n° 20 Paris-Orléans est une des meilleures de France sur quelques kilomètres, grâce à un revêtement bitumineux appelé le "Monolastic".

A la hauteur de l'autodrome de Linas-Montlhéry, près d'Arpajon, une longue ligne droite permet d'y tenter des records de vitesse entre deux rangées d'arbres et de spectateurs, sans aucune portection pour ces derniers.

Tous les ans, une "journée des records" y est organisée. En 1924, un match va opposer la Fiat Eldridge à la Delage spéciale à moteur V12, toutes deux capables de battre le record du monde de vitesse pure.

Avec une cylindrée de 10,7 litres, la Delage de René Thomas développe 280 ch.

http://mini.43.free.fr/divers/​fiat14.jpg

La Fiat se rapproche alors un peu plus de la "Mefistofele". Le bruit est assourdissant, ce qui conduira les journalistes à surnommer la voiture d'Ernest Elridge du nom démoniaque en 1924.

Le Britannique est en France, pour battre le record du monde de vitesse.

Face à lui, un pilote français, René Thomas, sur une V12 Delage La Torpille.

Le 6 juillet 1924, la V12 bat le record mondial du kilomètre lancé, à 230 km/h (record de vitesse absolu), mais la Fiat Méphistophélès atteint 233 km/h.

Or, le réglement exige que la voiture soit équipée d'une marche arrière. Delage est donc proclamée Champion du Monde de vitesse sur terre.

La semaine suivante, Eldridge, qui a bricolé un système de marche arrière sommaire, revient.

Le 12 juillet 1924, Ernest A. D. Eldridge bat un nouveau record de vitesse.

Le record de René Thomas n'a tenu que six jours.

Eldridge vient de réaliser un nouveau record de vitesse en atteignant 234,98 km/h, un peu de 4 km/h de plus que Thomas.

Ce jour là, Eldridge conduisait la Fiat Mefistofele II (Mephistopheles II), peinte en noire pour l'occasion. Ce record reste la dernière performance absolue établie sur route par une automobile dite "normale", sur route ouverte.

Il ne tiendra pas longtemps, battu le 25 septembre de la même année au Pays de Galles. Ernest Elridge vendra la "Mefistofele" en 1925.


Photo5289Voir l'image en grand0 vote
Photo5288Voir l'image en grand0 vote
Photo5287Voir l'image en grand0 vote
Photo5286Voir l'image en grand0 vote
Photo5285Voir l'image en grand0 vote
Photo5284Voir l'image en grand0 vote
Photo5283Voir l'image en grand0 vote
Photo5282Voir l'image en grand0 vote
Photo5281Voir l'image en grand0 vote

1924 Fiat 'Mefistofele' Elridge, Record du monde de Vitesse (Arpajon 12.07.1927; 234,980 kmh) [ Brumm-DeAgostini, '100 Anni di Italia in Automobile', 1 of 8499 ]


La voiture aujourd'hui :


 
 
 
 
 
 
A propos
miniadid

Bienvenue sur le blog de

miniadid

Voir son profil

Archives
Catégories
  • Aucune catégorie trouvée
Les commentaires récents

Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.