Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 
S'abonner à ce blog

Données Techniques Nissan 200SX (RS13) :



Fiche-Technique-RS13-01Fiche-Technique-RS13-01Voir l'image en grand0 vote


Fiche-Technique-RS13-02Fiche-Technique-RS13-02Voir l'image en grand0 vote

Remarque : Les données du tableau sont les valeurs officielles dans le pays de commercialisation (France, Japon ou USA).

C'est la différence entre les normes d'homologation qui fait par exemple qu'un moteur CA18DET japonais de 175ch, est annoncé en France avec seulement 169cv !
Réellement ces 2 verions sont identiques et délivrent exactement la même puissance.

Transformations de Nissan 200SX (RS13)


La Nissan 200SX étant conçue sur la plateforme S et ayant beaucoup de pièce compatibles avec ses homologues, elle a été sujette à de nombreuses transformations. Voici les 3 transformations les plus courantes :


La Sileighty (ou Sil80)

C'est un coupé Nissan 200SX (RS13), sur laquel on a greffé l’avant un Nissan Silvia (S13) :
Cette transformation était faite à l'origine pour 2 raisons. La face avant de la Silvia n'ayant pas de phares escamotables, elles était moins couteuse, plus facile a assembler et moins lourde.
Les Sileighty sont devenues tellement populaires qu’une version "officielle" a même été produite par l'atelier japonais Kids heart. 500 exemplaires on été fabriqués et vendus en 1998. Ils avaient un ECU modifié, une suspension raffermie, un LSD amélioré, la pression du Turbo augmentée, pour au final développer 230ch (ald 205ch).

Sileighty1​.1 ABC-Hobby-​SilEighty-​Nissan-Sup​er-Body-RC​-Drift-Dri​ftMission-​2


La Wanbia (ou
Onevia)

La Wanbia, c'est simple, c'est l'inverse de la Sileighty ! C'est une Nissan Silvia (S13), sur laquelle on a greffé l’avant d'une Nissan 200SX (RS13) :
Cette transformation était faite généralement par esthétique (par les clients déçus des les lignes de la Silvia et qui lui préféraient la face avant de la 200SX.

pab-126 Pandora-Ni​ssan-Onevi​a-240sx-Dr​iftmission​-3


La S13.5

La S13.5 est une Nissan 200SX RS13 avec la face avant de la Nissan Silvia S15.
Proposé comme un kit par un équipementier, cela permettait d'avoir la face avant de la "nouvelle" Nissan Silvia (S15) de 1999-2002.
La Nissan Silvia S15 étant plus moderne, ses dimensions extérieures sont légèrement différentes. Une adaptation des ailes et pare-choc est donc nécéssaire (il s'agit d'une réelle transformation, contrairement aux 2 cas précédents qui sont des assemblages).

2103009_f5​20

La liste des transformations existantes est longue, car les modèles de la plateforme S sont tous compatibles (avec plus ou moins de difficulté). Il est donc possible d'adapter des pièces de Nissan Silvia S13, S14, S14a ou S15, sur la Nissan 200SX (RS13) !

Tutorial “Sleepy Eyes”
pour la Nissan 200SX RS13


200SX_Sleepy_Eyes_01200SX_Sleepy_Eyes_01Voir l'image en grand0 vote

« Sleepy Eyes » qu’est-ce que c’est :

C’est le fait d’avoir les phares escamotables de la voiture à moitié levés.
Ça donne un look plus profilé et plus esthétique. Dans cette position, l’éclairage est dirigé vers le bas et n’est pas efficace. Cette modification est donc purement esthétique.
L’expression « Sleepy Eyes » est anglophone et s’applique à toutes les voitures qui possèdent des phares escamotables.

Ce tutorial est tiré d’une vidéo japonaise https://www.youtube.com/watch?​v=M5p-FR4RgRo. N’hésitez pas à la consulter !

Ce tutorial est mon préféré, car il est possible d’activer ou de désactiver les « sleepy eyes » à tout moment et surtout ne comporte aucune modification irréversible ! Pas de soudure, pas besoin de démonter toute la voiture, ni d’utiliser un pont élévateur. Bref c’est un tutorial simple, efficace et faisable par tout le monde.
De plus si les câblages sont propres et bien mis en place, il n’y a pas de problème pour passer le contrôle technique.
Ayant personnellement testé cette modif, je peux vous confirmer qu’elle fonctionne sur la Nissan 200SX RS13 !

Pour réaliser cette modif, nous aurons besoin d’un peu de matériel :
  • 2 Interrupteurs
  • 8 Jeu de cosses électriques mâles et femelles
  • du fil électrique (1x0.75mm² par exemple)
  • Une pince à dénuder (un simple couteau peut aussi faire l’affaire)
  • Une pince (pour clipper les cosses sur les fils électriques)

200SX_Sleepy_Eyes_02200SX_Sleepy_Eyes_02Voir l'image en grand0 vote

Voici le schéma des branchements que nous allons réaliser :

Nous allons fabriquer 4 fils longs (en rouge sur le schéma) pour raccorder les intérrupteurs.
Et 4 fils court (en noir sur le schéma).
Le principe est simple : réaliser un pontage électrique afin de shunter l’ouverture des phares escamotables le moment voulu.
200SX_Sleepy_Eyes_03200SX_Sleepy_Eyes_03Voir l'image en grand0 vote

  • Tout d’abord, je vous conseille de lire le tutoriel en entier afin d’avoir toutes les infos avant de commencer à couper des fils (La longueur des fils électriques dépendra d’où vous souhaiter implanter les interrupteurs). Le plus simple étant bien sûr de les avoir dans l’habitacle, afin de pouvoir actionner les interrupteurs sans avoir à descendre de voiture.


  • Astuce : Pour les 4 fils longs, l'idéal est de les prendre couleur de votre carrosserie ou si non dispo en noir, afin que le câblage, soit le plus discret possible.


  • Vous devez fabriquer 4 câbles longs avec des cosses mâles aux 2 extrémités. Et 4 câbles courts d’environ 6cm de long avec des cosses mâles et femelles.
200SX_Sleepy_Eyes_04200SX_Sleepy_Eyes_04Voir l'image en grand0 vote


  • Ouvrez le capot de la voiture et chercher le boitier qui comporte l’inscription « H/L RET CONT » (le boitier noir juste à côté de la batterie).
200SX_Sleepy_Eyes_05200SX_Sleepy_Eyes_05Voir l'image en grand0 vote



  • Ouvrez le boitier,
  • La petite boite qui nous intéresse est grise, c’est celle de droite.

200SX_Sleepy_Eyes_06200SX_Sleepy_Eyes_06Voir l'image en grand0 vote

  • Soulevez la petite boite grise
  • Voici le schéma des branchements à réaliser avec les numéros afin de ne pas se louper :

200SX_Sleepy_Eyes_07200SX_Sleepy_Eyes_07Voir l'image en grand0 vote

  • Connecter les 4 fils courts qui servent à relier les 2 parties de la boite grise entre elles.
200SX_Sleepy_Eyes_08200SX_Sleepy_Eyes_08Voir l'image en grand0 vote

  • Astuce : Déposer la partie supérieur de la boite grise dans le logement libre juste à coté. Cela permettra de fermer proprement (plus tard) le boitier noir.

  • Brancher les 4 fils longs dans les 2 petites boites grises. Fermer la boite noire. Il faudra réaliser une petite coupure sur le boitier afin que celui-ci ferme bien, sans coincer les 4 fils rouges.

200SX_Sleepy_Eyes_09200SX_Sleepy_Eyes_09Voir l'image en grand0 vote

  • Ensuite, passez les 4 fils rouges de manière propre de la zone batterie jusque dans l’habitacle.
  • Il doit y avoir un bouchon dans le tablier pour pouvoir faire passer les câbles (dans la zone basse de la boite à gants).
  • Faire cheminer les fils jusqu’à l’endroit où vous souhaiter installer les 2 interrupteurs (j’ai choisis personnellement la trappe sous la radio afin de cacher les interrupteurs, le but étant de pouvoir passer le Contrôle Technique sans avoir à démonter les fils chaque année).
  • IMPORTANT : Dans la zone moteur les câbles doivent bien fixés et le plus loin possible des éléments mobiles. Il ne faut surtout pas qu’un fil se balade et vienne s’accrocher avec le moteur. Cela peut créer un incendie ! Ne pas hésiter à scotcher et brider les fils afin de les faire passer à l'endroit voulu.


  • Connecter les 2 interrupteurs coté habitacle.
  • Et voilà, c'est fini !


  • Avec les 2 interrupteurs en position « OFF », la voiture fonctionne normalement.

  • Avec les 2 interrupteurs sur « ON », lorsque l’on allume les codes, les ampoules s’allument mais les phares escamotables ne montent pas. Il suffit donc de donner des petits coups (de l’un des 2 interrupteurs) afin de faire monter les phares jusqu’à la position voulue.
  • 1 interrupteur active/désactive la montée des phares, et l’autre permet de les faire monter de manière séquentielle.
200SX_Sleepy_Eyes_10200SX_Sleepy_Eyes_10Voir l'image en grand0 vote

Diversité : Les différentes versions de Nissan 200SX RS13


La Nissan 200SX (type RS13) a été nommée de nombreuse manière et il est très facile de se confondre. Au Japon elle se nomme Nissan 180SX, en référence à son moteur 1.8L qui équipait les premiers modèles. Aux USA, elle est vendue sous l'appellation Nissan 240SX, car là-bas c'est un moteur 2,4L atmosphérique qui la propulse.
Il existe un modèle américain qui se nomme « 200SX » à partir de 1995, mais c'est en fait une voiture compacte assemblée sur la plateforme B de la plus connue Nissan Sunny et qui au Japon se vend sous le nom de Nissan Lucino. Cette version n'a rien à voir avec la 200SX européenne.

L’usage des codes (S13, RS13, S14, S14a, S15) désignant les différentes versions et modèles existants est courant, car il permet d’être plus clair (par exemple: RS13 désigne toutes les versions Coupé avec hayon, quel que soit le pays de commercialisation).

Voici ci-dessous la liste des versions de Nissan 200SX type RS13 commercialisés de par le monde :

Tableau Nissan 180SX RS13Tableau Nissan 180SX RS13Voir l'image en grand0 vote

Tableau Nissan 240SX RS13Tableau Nissan 240SX RS13

Tableau Nissan 200SX RS13Tableau Nissan 200SX RS13


Photos des 3 versions de Nissan 180SX RS13 : Zenki, Chuki et Kouki
Nissan 180SX Zenki Chuki KoukiNissan 180SX Zenki Chuki KoukiVoir l'image en grand0 vote

Histoire de la Nissan 200SX (type RS13)

La Nissan 200SX RS13 est un coupé propulsion japonais vendu en Europe entre 1989 et 1994. Il existe 2 versions (européennes) qui sont les suivantes :

  • Nissan 200SX (1989/1991) "Zenki" avec un moteur 1.8L 172ch

NISSAN-200​-SX-994_8

  • Nissan 200SX (1991/1994) "Chuki" avec un moteur 1.8L 169ch (version catalysée)

NISSAN-200​-SX-994_6

Pour différencier les évolutions, les japonais utilisent les mots suivants (par ordre chronologique) : « Zenki, Chuki et Kouki ». Zenki désigne donc toutes les 200SX de 1ère génération, Chuki les 2nde génération et Kouki les dernières versions commercialisés (Les 200SX Kouki n’ont pas été commercialisées en Europe).
Le code châssis de la 200SX est "RS13". Le "R " désigne un Coupé avec hayon (fastback en anglais), et le "S" fait référence à la plateforme S qui équipe les petits véhicules Nissan, comme notamment la Nissan Silvia S13.
La S13 est la sœur jumelle de la 200SX avec qui elle partage le châssis, les organes moteurs et de nombreux autres éléments. La Nissan Silvia S13 est aussi un coupé, mais avec un coffre plat. Elle n’a jamais été commercialisée en Europe, car ce modèle était conçu pour plaire au marché japonais en étant plus proche de l'esthétique de l'ancienne Silvia S12. La 200SX a reçu une esthétique bien différente, car elle était conçu dans le but de percer le marché américain.

Le train avant de la 200SX RS13 est équipé de jambes de forces MacPherson. A l’arrière c’est un superbe train Multibras qui est installé pour compenser le châssis « entrée-de-gamme » de chez Nissan.

Les 1ère versions (zenki) étaient équipées de disques avant ventilés de 257mm et de disques arrières plein de 266mm. En 1991 la 200SX reçoit ses premières améliorations : un nouveau pare-choc avant, un catalyseur, un système ABS et des disques avant de 280mm.

Le moteur de la 200SX est sans conteste le point fort de ce véhicule, c’est un bloc essence de 1.809 centimètres cubes implanté longitudinalement. Il développe 172ch et 226Nm, possède 4 soupapes par cylindre, une distribution variable et est équipé d'un turbocompresseur Garrett. Son nom de code est "CA18DET". Le turbo offre toute sa poussé vers les 3500tr/min et transforme le moindre dépassement en une simple formalité.
A partir de l’année 1991, les normes anti-pollution obligent l’ajout d’un catalyseur, le moteur reste le même mais perd donc quelques chevaux (169ch).

Les dérives du train arrière, au lieu d’être craintes et critiquées par les clients, seront provoquées et contrôlées grâce au différentiel à glissement limité ! Le paysage automobile va voir naître un nouveau sport automobile : Le Drift.
Les pilotes qui s’initient au Drift (ou dérapage contrôlé) cherchent des voitures joueuses et pas trop onéreuses, car la difficulté technique élevée de la discipline fait que les accidents sont monnaies courante. La 200SX est idéale pour le drift car son rapport prix/sensation est remarquable. A l'époque le prix de vente pour la France était de 169 900 Francs, en concurrence par exemple avec la Porsche 944 Coupé qui était vendue 300 00 Fr pour la version de base de 163ch.

La 200SX a de nombreux atouts, en plus de son caractère joueur. Ce coupé sportif possède un coffre utile de 231 litres (très correct pour la catégorie), elle possède 4 places assisses (c'est ce que l'on appelle une 2+2), les 2 sièges arrières étroits sont bien sûr à privilégier pour des enfants ou pour charger un supplément de bagage. La suspension d’origine est très confortable et pas vraiment sportive.
Ses belles lignes fluides sont très esthétiques, mais aussi efficaces car le Cx est de 0,30 et le SCx de 0,55. Cela lui permet une très bonne vitesse de pointe de 240km/h compteur (vitesse réelle de 226 km/h) ! Pour l’anecdote, les versions commercialisées au Japon sont toutes bridées électroniquement selon la norme en vigueur, soit 180 km/h.

La 200SX était fabriquée dans la Nissan Motor Kyushu Factory situé à Kanda (dans la préfecture de Fukuoka, Japon).

Un nouveau moteur apparait en 1992 au japon, le SR20DET de 2.0L, 202ch et 275Nm qui est plus fiable et plus puissant que le CA18DET. Les performances sont meilleures, mais le caractère moteur est très adouci (trop diront certains !). Ce moteur n’apparaîtra en Europe qu’en 1994 sur la futur Nissan 200SX S14. La version la plus puissante (de série) est apparue en 1995 sur la Nissan Silvia 270R NISMO S14 : 270ch et 344 Nm (cette série limitée était seulement disponible au Japon).

Un atout majeur de la Nissan 200SX RS13 est la transversalité des pièces, toutes les pièces des Nissan S13, RS13, S14, S14a et S15 sont compatibles avec la 200SX européenne. Il est possible par exemple de monter la face avant d’une Nissan Silvia S15 de 2002 sur une 200SX européenne de 1992 (cf. voir ma rubrique :Transformations sur Base de Nssan 200SX (RS13)).

De nombreux préparateurs se sont penché sur cette Nissan, la liste des préparations est presque sans fin. Voici une liste non exhaustive des préparateurs les plus connus de Nissan RS13 :

  • Koguchi Power (Japon)
  • Yashio Factory (Japon)
  • HKS (Japon)
  • Kei Office (Japon)
  • Norris Design (Angleterre)
  • Option Motorsport (Angleterre)


La Nissan 200SX RS13 a été remplaçée en Europe en 1994 par la Nissan 200SX S14.
A propos
Freco45

Bienvenue sur le blog de

Freco45

Voir son profil

Blog sur la Nissan 200SX, 180SX et 240SX

Catégories
Les commentaires récents
Aucun commentaire récent

 
Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.