S'abonner à ce blog
Freco45 » Nissan 200SX RS13 » Nissan 200 SX » Histoire de la Nissan 200SX RS13

Histoire de la Nissan 200SX RS13

Histoire de la Nissan 200SX RS13

La Nissan 200SX RS13 est un coupé propulsion japonais vendu en Europe entre 1989 et 1994. Il existe 2 versions (européennes) qui sont les suivantes :

  • Nissan 200SX (1989/1991) "Zenki" avec un moteur 1.8L 172ch

NISSAN-200-SX-994_8

  • Nissan 200SX (1991/1994) "Chuki" avec un moteur 1.8L 169ch (version catalysée)

NISSAN-200-SX-994_6

Pour différencier les évolutions, les japonais utilisent les mots suivants (par ordre chronologique) : « Zenki, Chuki et Kouki ». Zenki désigne donc toutes les 200SX de 1ère génération, Chuki les 2nde génération et Kouki les dernières versions commercialisés (Les 200SX Kouki n’ont pas été commercialisées en Europe).
Le code de la 200SX est "RS13". Le "R " désigne un Coupé avec hayon (fastback en anglais), et le "S" fait référence à la plateforme S qui équipe les petits véhicules Nissan, comme notamment la Nissan Silvia S13. La S13 est la sœur jumelle de la 200SX avec qui elle partage le châssis, les organes moteurs et de nombreux autres éléments. La Nissan Silvia S13 est elle aussi un coupé, mais avec un coffre plat. Elle n’a jamais été commercialisée en Europe.

Le train avant de la 200SX RS13 est équipé de jambes de forces MacPherson. A l’arrière c’est un superbe train Multibras qui est installé pour compenser le châssis « entrée-de-gamme » de chez Nissan.

Les 1ère versions (zenki) étaient équipées de disques avant ventilés de 257mm et de disques arrières plein de 266mm. En 1991 la 200SX reçoit ses premières améliorations : un nouveau pare-choc avant, un catalyseur, un système ABS et des disques avant de 280mm.

Le moteur de la 200SX est sans conteste le point fort de ce véhicule, c’est un bloc essence de 1.809 centimètres cubes implanté longitudinalement. Il développe 172ch et 226Nm, possède 4 soupapes par cylindre, une distribution variable et est équipé d'un turbocompresseur Garrett. Son nom de code est "CA18DET". Le turbo offre toute sa poussé vers les 3500tr/min et transforme le moindre dépassement en une simple formalité.
A partir de l’année 1991, les normes anti-pollution obligent l’ajout d’un catalyseur, le moteur reste le même mais perd donc quelques chevaux (169ch).

Les dérives du train arrière, au lieu d’être craintes et critiquées par les clients, seront provoquées et contrôlées grâce au différentiel à glissement limité ! Le paysage automobile va voir naître un nouveau sport automobile : Le Drift.
Les pilotes qui s’initient au Drift (ou dérapage contrôlé) cherchent des voitures joueuses et pas trop onéreuses, car la difficulté technique élevée de la discipline fait que les accidents sont monnaies courante. La 200SX est idéale pour le drift car son rapport prix/sensation est remarquable. A l'époque le prix de vente pour la France était de 169 900 Francs, en concurrence par exemple avec la Porsche 944 Coupé qui était vendue 300 00 Fr pour la version de base de 163ch.

La 200SX a de nombreux atouts, en plus de son caractère joueur. Ce coupé sportif possède un coffre utile de 231 litres (très correct pour la catégorie), elle possède 4 places assisses (c'est ce que l'on appelle une 2+2), les 2 sièges arrières étroits sont bien sûr à privilégier pour des enfants ou pour charger un supplément de bagage. La suspension d’origine est très confortable et pas vraiment sportive.
Ses belles lignes fluides sont très esthétiques, mais aussi efficaces car le Cx est de 0,30 et le SCx de 0,55. Cela lui permet une très bonne vitesse de pointe de 240km/h compteur (vitesse réelle de 226 km/h bridée électroniquement) ! Pour l’anecdote, les versions commercialisées au Japon sont toutes bridées électroniquement selon la norme en vigueur, soit 180 km/h.

La 200SX était fabriquée dans la Nissan Motor Kyushu Factory situé à Kanda (dans la préfecture de Fukuoka, Japon).

Un nouveau moteur apparait en 1992 au japon, le SR20DET de 2.0L, 202ch et 275Nm qui est plus fiable et plus puissant que le CA18DET. Les performances sont meilleures, mais le caractère moteur est très adouci (trop diront certains !). Malheureusement ce moteur n’apparaîtra en Europe qu’en 1994 sur la nouvelle Nissan 200SX S14. La version la plus poussée de ce moteur est apparue en 1995 sur la Nissan Silvia 270R NISMO (S14) : 270ch et 344 Nm (série limitée seulement disponible au Japon).

Un atout majeur de la Nissan 200SX RS13 est la transversalité des pièces, toutes les pièces des Nissan S13, RS13, S14, S14a et S15 sont compatibles avec la 200SX européenne. Il est donc possible par exemple de monter le moteur de 270cv de la S14 Nismo, ou encore de monter la face avant d’une Nissan Silvia S15 de 2002 sur une 200SX européenne de 1992 !

De nombreux préparateurs se sont penché sur ces Nissan, la liste de préparations est presque sans fin. Voici une liste non exhaustive des préparateurs les plus connus de Nissan RS13 :

  • Koguchi Power (Japon)
  • Yashio Factory (Japon)
  • HKS (Japon)
  • Kei Office (Japon)
  • Norris Design (Angleterre)
  • Option Motorsport (Angleterre)

La Nissan 200SX RS13 a été remplaçée en 1994 par la Nissan 200SX S14.
A propos
Freco45

Bienvenue sur le blog de

Freco45

Voir son profil

Nissan 200SX, 180SX et 240SX RS13

Catégories
Les commentaires récents
Aucun commentaire récent

 
Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.