Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
S'abonner à ce blog

Suite

(Photo [26])
big-776724​7cb7
7/ La Société internationale des électriciens
------------------------------​---------------------
La SIE est créée en 1883. Dès sa reconnaissance en tant qu'association d'utilité publique en 1886, elle récupère les bénéfices de l'exposition de 1881 et se lance dans la création du LCE : un laboratoire central d'électricité.

Celui-ci est installé en Février 1888 dans un hangar de la rue Saint Charles dans le XV° arrondissement … sans électricité. En effet, à l'époque, seuls les quartiers de la rive droite de Paris bénéficient d'un réseau de distribution électrique.

Le laboratoire doit donc produire sa propre électricité avec une machine à vapeur [24]

(Photo [24])
big-776724​4dfb

Eleuthère Mascart [6] en est le président et Ferdinand de Nerville [24] le premier directeur.

Entre 1888 et 1894, le LCE procède à 1300 essais électriques. En parallèle, 95 stagiaires reçoivent une formation à cette technique nouvelle qu'est l'électricité.

Le 14 Juin 1893, le LCE emménage dans de nouveaux locaux Rue de Stael dans le XV° arrondissement.

Tout est donc en place pour la création d'une école d'application le 3 décembre 1894. C'est André Etienne Postel Vinay, président de la SIE à l'époque qui signe l'affiche du programme d'enseignement de cette nouvelle école.


(Photo Supélec, Ceyal)
big-776724​2f09
Cette école d'application deviendra Supélec en 1896 et CentraleSupélec en 2014.
big-776723​117a





Le signataire de l'affiche André Postel Vinay c'est le fournisseur des moteurs électriques de la première ligne du métro et de la Jamais Contente … dont on reparlera. C'est lui qui a racheté aux Etats-Unis une petite société Thomson ancêtre des Thalès, Alstom, Technicolor… actuelles.

8/ 11 Juin 1895 : la première course automobile
------------------------------​----------------------------
Paris-Bordeaux-Paris : 22 voitures au départ, 9 à l’arrivée [25].
Il y a des voitures à vapeur, à pétrole et UNE voiture électrique du constructeur Jantaud
L'avantage de la traction électrique c'est le couple disponible et l' éclairage pour route de nuit
La Jantaud a des roues en bois, pèse 2200 kg ; son moteur à 2 vitesses Rechniewski développe 7 CV (14CV sur période brêve).

(Photo [30]
big-776724​8c60

Le véhicule embarque 38 Batteries Fulmen de 15kg qui procurent une autonomie de 50-75 km à 24-30 km/h. Par précaution, elles seront changées tous les 40 km en 10 minutes par 3 équipiers musclés. Jantaud a en effet déposé tout le long du parcours les batteries nécessaires à ce voyage au long cours.
Hélàs, Place de l'Etoile, pour éviter un piéton distrait, la voiture heurte le trottoir ; la fusée est abimée.
A Chateaufort, 9 km sud Versailles, le moyeu fume : on démone, on refroidit, on change la graisse.
Arrivé à Etampes, Jantaud télégraphie à un carrossier d'Orléans … y arrive à minuit, refait l'essieu à la forge (12 heures de travail), repart à 20 heures ; Levassor est déjà à Bordeaux !!!!
Jantaud rallie Bordeaux (fusée faussée, paliers en bronze usés, fuite graisse …) à 16 km/h (7° temps). Il abandonnera sur le chemin du retour à Orléans.

Par comparaison, lors de la première course de vélo Paris Brest Paris le 6 Septembre 1891 où s'affrontaient quelques 210 coureurs, le vainqueur, un illustre inconnu dénommé Théron gagnait à la vitesse moyenne de 17 km/h avec … 8 heures d'avance … grâce à ses pneus démontables Michelin.

9/ La Barre des 100 km/h
------------------------------​----
A 78-Achères 28 Avril 1899, … il y a 120 ans … la voiture électrique JAMAIS CONTENTE (1,5 tonne) du Belge Camille Jenatzy sur pneumatiques MICHELIN à "talons extensibles" franchit le kilomètre en 34" soit 105,8 km/h.

(Photo [26])
big-776724​7cb7

Elle est entrainée par 2 moteurs électriques (en prise directe) POSTEL-VINAY placés à l'arrière entre les roues de 50 kW (67 chevaux). L'Alimentation des batteries Fulmen représente près de la moitié du poids total.
C'est la première voiture à dépasser la bare symbolique des 100 km/h, battant ainsi le précédent record du 4 Mars 1899 de 92,78 km/h réalisé par le comte Gaston de Chasseloup-Laubat.
Le véhicule est exposé au musée de la voiture de Compiègne (Oise).
À l'initiative du Lions Club, une réplique exacte, en état de fonctionnement, a été réalisée en 1993, par des élèves de l'UTC et de la cité technique Mireille Grenet de Compiègne. Elle est aujourd'hui exposée à la Cité de l'automobile de Mulhouse.



[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/​T%C3%A9l%C3%A9graphe
[2] https://nationalmaglab.org/edu​cation/magnet-academy/history-​of-electricity-magnetism/museu​m/plante-battery
[3] http://www.accus-ajs.com/histo​rique-de-la-batterie/
[4] https://www.timbres-de-france.​com/collection/pop.php?ligne=1​187
[5] http://www.annales.org/archive​s/x/mascart.html : qui contient le discours de Paul Langevin, successeur d’E Mascart et retraçant son parcours scientifique ; il illustre bien les luttes d’influences de l’époque entre télégraphistes et électriciens, Paul Langevin reprenant en les citant des phrases entières des discours d’E Mascart.
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/​%C3%89leuth%C3%A8re_Mascart
[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Z%C3%A9nobe_Gramme
[8] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Werner_von_Siemens
[9] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Voiture_%C3%A9lectrique
[10] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Gustave_Trouv%C3%A9
En 1880, Trouvé améliore l'efficacité d'un petit moteur électrique développé par Siemens. Il l'alimente avec l'accumulateur récemment développé et le monte sur un tricycle anglais de marque Starley, inventant ainsi le premier véhicule électrique du monde. Bien qu'il ait été testé avec succès le 19 avril 1881 dans la rue de Valois dans le centre de Paris, Trouvé n'arrive pas à le faire breveter. Il adapte donc rapidement son moteur à accumulateurs à la propulsion maritime. Pour faciliter le transport du système de propulsion maritime entre son atelier et la Seine, Trouvé le rend portatif et amovible, inventant ainsi le moteur de hors-bord. Le 26 mai 1881, le prototype de 5m de long construit par Trouvé et baptisé « Le Téléphone » atteint une vitesse de 1 m/s (3,6 km/h) vers l'amont et 2,5 m/s (9 km/h) vers l'aval.
[11] http://www.electricvehiclesnew​s.com/History/historyearlyIII.​htm
On August 1, 1881 French inventor Gustave Trouve made his benchmark report to the French Academy of Sciences, stating: “I had the honour to submit to this Academy, in the session of 7th July 1880, a new electric motor based on the eccentricity of the Siemens coil flange. By suggestive studies, which have allowed me to reduce the weight of all the components of the motor, I have succeeded in obtaining an output which to me appears quite remarkable." Trouve could not only lay claim to the world’s first marine outboard engine but, in taking the same motor and adapting it as the drive mechanism of a Coventry-Rotary pedal tricycle or velocipede, Trouve also pioneered the world’s first electric vehicle. In November 1881, Gustave Trouvé demonstrated a working three-wheeled automobile at the International Exhibition of Electricity in Paris.
[12] 1881 : tricycle de Trouvé https://de.wikipedia.org/wiki/​Trouv%C3%A9_Tricycle
[13] 1882 : tricycle d'Ayrton & Perry https://de.wikipedia.org/wiki/​Ayrton_%26_Perry_Electric_Tric​ycle
[14] https://de.wikipedia.org/wiki/​Datei:Elektrisches_Tricycle.jp​g
[15] https://www.youtube.com/watch?​v=9VBabxSba9w#t=65
[16] Photo dirigeable http://histoires-de-sciences.o​ver-blog.fr/2013/11/l%E2%80%99​exposition-internationale-d%E2​%80%99%C3%A9lectricit%C3%A9-de​-1881-%C3%A0-paris.html
[17] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Adolphe_Cochery
[18] le décret de création, le règlement intérieur et le catalogue officiel de l’exposition de 1881 https://gallica.bnf.fr/ark:/12​148/bpt6k9774150x/texteBrut
[19] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Exposition_internationale_d%27​%C3%89lectricit%C3%A9
[20] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Th%C3%A9%C3%A2trophone
[21] http://www.ampere.cnrs.fr/hist​oire/parcours-historique/unite​s-electriques/congres1881
[22] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Joseph_Bertrand
[23] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Jean-Baptiste_Dumas
[24] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Ferdinand_Guillebot_de_Nervill​e
[25] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Voiture_%C3%A9lectrique
[26] https://fr.wikipedia.org/wiki/​La_Jamais_contente
[27] http://www.ampere.cnrs.fr/hist​oire/files/original/b3facfbf7d​ad2ea4affad4b124da958e.pdf
[28] https://commons.wikimedia.org/​wiki/File:Capture_d%E2%80%99%C​3%A9cran_2016-10-14_%C3%A0_21.​26.28.png
[29] https://de.wikipedia.org/wiki/​Werner_von_Siemens
[30] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Paris-Bordeaux-Paris#/media/Fi​le:Voiture_%C3%A9lectrique_de_​Charles_Jeantaud,_au_d%C3%A9pa​rt_de_Paris-Bordeaux-Paris_189​5.jpg

(photo wikipedia [28])

big-776937​27b7



1/ Avant 1881 : la batterie

------------------------------​--------

En 1800, Volta invente la pile, ce qui permettra le développement des premières applications électriques qui auparavant n'intéressaient que les physiciens et les bateleurs de foire. Parmi ceux-ci, une mention spéciale à Oersted, Ampère, Faraday et d'autres qui démontrent que la traversée d'un fil par un courant électrique génère un flux magnétique [27].
L'une des premières grandes applications de l'électricité sera en 1838, l'invention du télégraphe de Morse qui se répandra rapidement. Ainsi en 1863 la France possède 28 671 km de lignes télégraphiques comprenant 88 238 km de fils et 1 022 bureaux employant 3 752 agents de tous grades [1]
(photo : Wikipedia, Zubro, Cité des Télécommunications, Pleumeur Bodou)
big-776725​2a8f

En 1859 Gaston Planté, préparateur au CNAM, invente l’accumulateur au plomb, proche de nos batteries de voiture actuelles. Il l'améliore en 1865 ; Camille Faure l'améliorera encore en 1881.
(photo [4])

big-776724​6817

(photo Wikipedia)
big-776723​6fd6



L'un des 2 éléments clés de la voiture électrique est désormais disponible [2, 3, 4, 9].


2/ Avant 1881 : le moteur
------------------------------​-------
A la suite des travaux sur l'électromagnétisme, Zenobe Gramme, un ouvrier ébéniste Belge qui travaillait dans l'atelier de l'ingénieur Allemand Ruhmkorff à Paris, célèbre pour les bobines éponymes, fabrique la première dynamo appelée machine Gramme. La machine étant réversible peut donc aussi fonctionner en moteur.

(photo wikipedia : machine Gramme de laboratoire à manivelle)
big-776725​0c35


Cette application est fondamentale, car elle permet de fabriquer du courant électrique à un endroit, en faisant entrainer une dynamo par une machine à vapeur, et de l'exploiter quelques kilomètres plus loin au travers d'un réseau électrique, par exemple dans un moteur. De cette intuition remarquable est sortie toute l'industrie électrique.

Zenobe Gramme présente son invention à l'académie des sciences en 1872.
(photo : archive Supélec)
big-776725​3aaa


Eleuthère Mascart, scientifique de renom [5, 6] s'intéresse immédiatement à l'engin nouveau et démontre comment son fonctionnement, mal compris tout d'abord, relève des principes généraux de la Physique

(photo [7])
big-776723​8e7c

A la vue de l'explication scientifique, Zenobe Gramme déclare [7]
« Ah, s'il m'avait fallu connaître tous ces porte-manteaux (comprenez les signes de serpents verticaux représentatifs des intégrales), je n'aurais sûrement jamais inventé ma machine »

En 1879, lors de l'exposition industrielle de Berlin, Siemens & Halske mettent en service un petit train pour les visiteurs qui est tracté par la première locomotive électrique digne de ce nom dont le moteur est alimenté en énergie par une installation fixe [8]
(photo [29])
big-776724​5be4


Dans la foulée ils créent le premier tramway électrique
(Photo [8])
big-776724​1ba4


3/ 19 Avril 1881 : le première voiture électrique
------------------------------​------------------------------​--
Elle résulte de la combinaison
- de la batterie de Gaston Planté améliorée en 1881 par Camille Faure
- de l'existence du moteur électrique développé par Siemens amélioré par Gaston Trouvé.

Gaston Trouvé présente ses premiers travaux à l'académie des Sciences le 7 Juillet 1880 [11, 12] sur la base d'un moteur Siemens amélioré.

Le 19 Avril 1881, il y a juste 138 ans, Gaston Trouvé fait circuler à Paris, rue de Valois un tricycle doté de batteries et d'un moteur électrique.

Le 26 Mai 1881, faute de pouvoir facilement breveter son automobile, il transpose son invention sur un bateau créant ainsi le premier moteur hors bord électrique [10] qui fonce à 3,6 km/h face au courant et à 9km/h avec le courant.

(photo wikipedia [28])
big-776723​3312

Il n'existe pas de copie du tricycle électrique de Gaston Trouvé.

En 1882, les britanniques Ayrton & Perry développent un véhicule électrique similaire à celui de Gaston Trouvé [13] mis en exergue par le graphiste Français Poyet en 1884 [14]
(photo [14])
big-776724​3e3a

En 2011, un musée Allemand a entrepris la reconstruction du véhicule d'Ayrton & Perry [15]

Voir la vidéo in



La voiture électrique apparait donc …avant l'invention du moteur à pétrole Daimler donc HUIT ANS AVANT la voiture à pétrole Benz à moteur Daimler.


(photo Ceyal)
big-776723​4fd7

(photo Ceyal)
big-776723​957a



En vidéo in

4/ Autres inventions d'époque … avant 1881
------------------------------​---------------------------
1867 : la pile Leclanché
1877 : le téléphone Bell d'abord sur 9 kms puis sur 230 kms
(photo wikipedia)
big-776724​0e74

1878 : les ampoules électriques de Swan et Edison
(photo wikipedia)
big-776723​57a4

5/ L'exposition Universelle de 1881
------------------------------​------------------
Le foisonnement d'inventions conduisent à l'idée de la première exposition internationale sur les applications de l'électricité qui, trop récentes, n'avaient pas pu être présentées lors de l'exposition universelle de 1878.

Adolphe Cochery [17], directeur des postes et télégraphes puis premier ministre des Postes & Télégraphes, supprime le monopole d'état sur le télégraphe, fonde en 1878 l'école supérieure de télégraphie (aujourd'hui Telecom ParisTech) et propose à la signature du Président de la République le décret du 23/10/1880 pour la création de la 1° exposition internationale d’électricité. Ce décret précise que les bénéfices de l'exposition profiteront à des œuvres scientifiques d'intérêt public [18].

La première Exposition internationale d'Électricité [19] a donc lieu à Paris entre le 15 août 1881 et le 15 novembre 1881 au Palais de l'Industrie, sur les Champs-Élysées, palais aujourd'hui détruit pour laisser la place au Grand Palais.

750.000 visiteurs ébahis découvrent alors, souvent pour la première fois :
- le téléphone de Graham Bell
- le théâtrophone de Clément Ader, une application du téléphone, pour écouter l'opéra à distance … le clou du salon … qui ne connaitra aucun avenir commercial à cause des problèmes de droits d'auteur
- la machine de Gramme
- l'ampoule électrique d’Edison,
- le tramway électrique de Werner von Siemens sur 500m de la Concorde au palais de l’industrie
- le réseau de distribution électrique de Marcel Deprez
- la voiture électrique et le dirigeable électrique de Gaston Trouvé
- etc…
La lecture des 229 pages du catalogue de l'exposition [18] est particulièrement intéressante. On y lit par exemple que Gustave Trouvé exposait sic "des piles, des machines magnéto-électriques et dynamo-électriques, des galvanomètres, voltamètres, appareils de résistances ou rhéostats, un télégraphe militaire portatif, des téléphones exceptionnels à réglage de précision, en acajou, bois durci, avec aimants puissants, des microphones variés, des postes micro-téléphoniques, des moteurs électriques pour les voitures à 3 et 4 roues de Georges Juzan, des moteurs électriques réversibles pour bateaux de promenade, vélocipèdes, tours d'amatcur, tours de dentiste, jouets scientifiques, des appareils électro-médicaux, des piles portatives, hermétiques, humides, pour la médecine et la chirurgie, des polyscopes électriques, des ppareils spéciaux pour bains électriques à courant induit, à courant constant et continu. Le Modèle d 'aérostat de 3,5 mètres dirigeable de Gaston Tissandier est muni d'une hélice de propulsion, actionnée par un moteur électrique. Il a une force ascentionnelle libre de 2 kilogrammes. Gonflé d'hydrogène pur il enlève deux piles secondaires de M. Gaston Planté (accumulateur-électrique) pesant 700 grammes chacune et son moteur électrique pesant avec l'hélice de propulsion 550 grammes. Ce moteur a été construit avec beaucoup d'habileté par M. G. Trouvé.
Ou encore sic "En arrivant au milieu de la grande nef nous apercevons un phare monumental, modèle de ceux que l'on installe sur les côtes de France et qui ne lance plus au loin les rayons de la lampe à huile, mais bien ceux de l'éclatante lumière électrique. Le phare domine une pièce d'eau où circule l'ingénieux canot électrique de M. G. Trouvé."
(Photo [16])
big-776724​9579


Photo [20]

big-776725​10a6

Le succès de l'exposition est énorme et les bénéfices conséquents.

6/ Le 1° congrès international des Electriciens
------------------------------​------------------------------​--
En parallèle avec l'exposition se tient à partir du 15 Septembre 1881, le 1° congrès international des électriciens car à l'époque les unités électriques ne SONT PAS définies de façon précise.

Des scientifiques de renom y participent [5, 21] : Lord Kelvin, Kirchhoff, Werner von Siemens dans la délégation Allemande et son frère … dans la délégation Britannique.
Grâce à l'entregent d'Eleuthère Mascart, le chef de la délégation Française, le congrès adopte les principales unités : Ampère, Ohm, Coulomb, Farad,…

Le 19 septembre, le congrès est interrompu à la demande du Ministre Cochery à cause du décès du président US assassiné James Garfield au grand dam d’E Mascart qui voulait que les travaux des commissions techniques continuent. Les travaux en commission se terminent donc le 24 septembre.

Lors de la clôture officielle, le 5 Octobre, le président de l'académie des Sciences, le chimiste JB Dumas plaide pour que les bénéfices de l'exposition servent à la création d'une société internationale des électriciens dotée d'un laboratoire et d'une école d'application [5, 23]. JB Dumas étant un ex ministre de Louis Napoléon Bonaparte, il est donc peu écouté sous la III° république … et son projet est mis au placard.


En final, les bénéfices de l'exposition sont gardés à titre conservatoire par le Ministère des Postes et Télégraphes.

7/ La suite
------------

La suite c'est pour le 28 Avril prochain, une autre date clé dans l'histoire de la voiture électrique et d'ailleurs de l'automobile tout court

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/​T%C3%A9l%C3%A9graphe
[2] https://nationalmaglab.org/edu​cation/magnet-academy/history-​of-electricity-magnetism/museu​m/plante-battery
[3] http://www.accus-ajs.com/histo​rique-de-la-batterie/
[4] https://www.timbres-de-france.​com/collection/pop.php?ligne=1​187
[5] http://www.annales.org/archive​s/x/mascart.html : qui contient le discours de Paul Langevin, successeur d’E Mascart et retraçant son parcours scientifique ; il illustre bien les luttes d’influences de l’époque entre télégraphistes et électriciens, Paul Langevin reprenant en les citant des phrases entières des discours d’E Mascart.
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/​%C3%89leuth%C3%A8re_Mascart
[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Z%C3%A9nobe_Gramme
[8] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Werner_von_Siemens
[9] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Voiture_%C3%A9lectrique
[10] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Gustave_Trouv%C3%A9
En 1880, Trouvé améliore l'efficacité d'un petit moteur électrique développé par Siemens. Il l'alimente avec l'accumulateur récemment développé et le monte sur un tricycle anglais de marque Starley, inventant ainsi le premier véhicule électrique du monde. Bien qu'il ait été testé avec succès le 19 avril 1881 dans la rue de Valois dans le centre de Paris, Trouvé n'arrive pas à le faire breveter. Il adapte donc rapidement son moteur à accumulateurs à la propulsion maritime. Pour faciliter le transport du système de propulsion maritime entre son atelier et la Seine, Trouvé le rend portatif et amovible, inventant ainsi le moteur de hors-bord. Le 26 mai 1881, le prototype de 5m de long construit par Trouvé et baptisé « Le Téléphone » atteint une vitesse de 1 m/s (3,6 km/h) vers l'amont et 2,5 m/s (9 km/h) vers l'aval.
[11] http://www.electricvehiclesnew​s.com/History/historyearlyIII.​htm
On August 1, 1881 French inventor Gustave Trouve made his benchmark report to the French Academy of Sciences, stating: “I had the honour to submit to this Academy, in the session of 7th July 1880, a new electric motor based on the eccentricity of the Siemens coil flange. By suggestive studies, which have allowed me to reduce the weight of all the components of the motor, I have succeeded in obtaining an output which to me appears quite remarkable." Trouve could not only lay claim to the world’s first marine outboard engine but, in taking the same motor and adapting it as the drive mechanism of a Coventry-Rotary pedal tricycle or velocipede, Trouve also pioneered the world’s first electric vehicle. In November 1881, Gustave Trouvé demonstrated a working three-wheeled automobile at the International Exhibition of Electricity in Paris.
[12] 1881 : tricycle de Trouvé https://de.wikipedia.org/wiki/​Trouv%C3%A9_Tricycle
[13] 1882 : tricycle d'Ayrton & Perry https://de.wikipedia.org/wiki/​Ayrton_%26_Perry_Electric_Tric​ycle
[14] https://de.wikipedia.org/wiki/​Datei:Elektrisches_Tricycle.jp​g
[15] https://www.youtube.com/watch?​v=9VBabxSba9w#t=65
[16] Photo dirigeable http://histoires-de-sciences.o​ver-blog.fr/2013/11/l%E2%80%99​exposition-internationale-d%E2​%80%99%C3%A9lectricit%C3%A9-de​-1881-%C3%A0-paris.html
[17] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Adolphe_Cochery
[18] le décret de création, le règlement intérieur et le catalogue officiel de l’exposition de 1881 https://gallica.bnf.fr/ark:/12​148/bpt6k9774150x/texteBrut
[19] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Exposition_internationale_d%27​%C3%89lectricit%C3%A9
[20] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Th%C3%A9%C3%A2trophone
[21] http://www.ampere.cnrs.fr/hist​oire/parcours-historique/unite​s-electriques/congres1881
[22] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Joseph_Bertrand
[23] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Jean-Baptiste_Dumas
[24] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Ferdinand_Guillebot_de_Nervill​e
[25] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Voiture_%C3%A9lectrique
[26] https://fr.wikipedia.org/wiki/​La_Jamais_contente
[27] http://www.ampere.cnrs.fr/hist​oire/files/original/b3facfbf7d​ad2ea4affad4b124da958e.pdf
[28] https://commons.wikimedia.org/​wiki/File:Capture_d%E2%80%99%C​3%A9cran_2016-10-14_%C3%A0_21.​26.28.png
[29] https://de.wikipedia.org/wiki/​Werner_von_Siemens
[30] https://fr.wikipedia.org/wiki/​Paris-Bordeaux-Paris#/media/Fi​le:Voiture_%C3%A9lectrique_de_​Charles_Jeantaud,_au_d%C3%A9pa​rt_de_Paris-Bordeaux-Paris_189​5.jpg
A propos
ceyal

Bienvenue sur le blog de

ceyal

Voir son profil

Traiter de l'actualité de ce sujet peu évoqué en détail par les média.

Catégories
Les commentaires récents

Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.